15.11.2018

Biométhane : produire localement une énergie renouvelable

FacebookTwitter

Et si nos déchets étaient transformés
en énergie renouvelable ?

C'est le pari un peu fou qu'ont fait les élus du Pays Rochois il y a déjà plusieurs années. Dans un contexte où la qualité de l'air est une préoccupation quotidienne, la CCPR s'est mobilisée pour apporter une solution locale et propre : utiliser nos déchets (notamment les boues issues de l'épuration des eaux usées) pour produire du carburant pour véhicules, le GNV (Gaz Naturel pour Véhicules).

 

Comment ça marchera ?

 

2019 : démarrage des travaux

Ce projet, unique en France, a posé quelques question d'ordre administratif. En effet, les interprétations de la loi européenne entre le Ministère de l'agriculture et le Ministère de l'Environnement varient : l'intégration d'intrants d'origine "animale" (comme cela est prévu dans le cadre du partenariat établit avec l'ENILV) a pu être bloquante pour l'exploitation future de l'équipement.

 

Après de nombreuses discussions, les élus du Pays Rochois ont choisi en 2019 de lancer les travaux nécessaires sur la STEP d'Arenthon pour accueillir le plus rapidement possible ce projet innovant sur le territoire.

Une volonté politique forte et durable

Les élus du Pays Rochois, conscients des enjeux de santé publique liés à l’amélioration de la qualité de l’air, sont mobilisés autour de la production d'énergie renouvelable sur notre territoire. Dès 2014, la collectivité investissait dans le projet de production de biométhane à usage Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) issu de la digestion des boues collectées en station d’épuration (Arvéa).

 

En 2014, la CCPR a ainsi accompagné l’installation du premier démonstrateur d’épuration membranaire de biogaz de France. À la pointe de l’innovation grâce à la mise en place d’un partenariat avec GRDF, Suez Environnement et Prodeval, ce procédé permet de produire localement une énergie renouvelable dont le bilan carbone est neutre.

 

En 2018, le chef-lieu de la commune d'Arenthon a pu être raccordé au gaz naturel. En effet, le projet du Pays Rochois nécessite l'extension du réseau GRDF. Ce dernier a été officiellement mis en service en mars 2018 pour un montant de 617 000 €, dont 425 000 € pris en charge par la CCPR.

Info

L’utilisation du biométhane comme carburant permet de supprimer les émissions de particules fines et de réduire de 80% les émissions d’oxyde d’azote (en comparaison avec un véhicule fonctionnant au diesel).

Le 3 juin 2016, les élus du Pays Rochois ont inauguré aux côté de l’ADEME, de GNVERT (filiale du groupe Engie), de GRDF et des transporteurs partenaires du projet, la première station de distribution de gaz comprimé pour véhicule à Saint-Pierre-en-Faucigny. Celle-ci peut alimenter en carburant tous types de véhicules (particuliers, collectivités et entreprises) fonctionnant au gaz !

Le partenaires financiers du projet

Partagez cette page

FacebookTwitter

Recevez les dernières informations du Pays Rochois

  • Toutes vos formalités et démarches facilitées
  • Soyez avertis des évènements dans le Pays Rochois
  • Ne ratez pas le rendez-vous radio "Mon Mag"

Plan du site - Mentions légales - Copyright 2018 CCPR