Vos services

Vos services > Actualités > été 2018

été 2018

Rénovation des bâtiments : où en sommes-nous ?

L’été est une période clé pour la poursuite des chantiers entamés sur les bâtiments du Pays Rochois : les écoles maternelles ont pu être vidées pour laisser place aux électriciens, plaquistes et autres corps de métier. Cet été, les écoles maternelles de Cadoret et Chamboux (à La Roche-sur-Foron) et de L’épinette (à Cornier) font peau neuve… Découvrez en images l’avancement des chantier !

 

 

Les Certificats d’économie d’énergie

Fin 2017, le Pays Rochois est reconnu Territoire à Energie Positive pour le Croissance Verte (TEPCV) par le ministère de l’Environnement. Ce label permet la subvention de plusieurs projets, mais aussi l’accès aux certificats d’économie d’énergie (CEE). Les CEE sont imposés aux fournisseurs d’énergie par l’Etat. Ceux-ci achètent donc des certificats pour respecter les demandes de l’Etat, tandis que la CCPR est en mesure d’en produire en réalisant des travaux de rénovation énergétique. Dans ce contexte et depuis le début de l’année 2018, la CCPR a investi près de 2 millions d’€ dans la transition énergétique.

Quels chantiers sont prévus ?

10 bâtiments publics sont ainsi concernés par ces travaux de rénovation, ainsi que d’autres chantiers :

  • 6 écoles maternelles (Vaulet, Cadoret et Chamboux (à La Roche-sur-Foron), Lacrose (à Saint-Pierre-en-Faucigny), Les 3 lutins (à Amancy) et L’épinette (à Cornier)) : isolation de combles perdus, isolation extérieure, remplacement des menuiseries extérieure, remplacement des lumières par des LED basse consommation…
  • 2 gymnases : Gymnase Tamagno à La Roche-sur-Foron et Gymnase du Pays Rochois à Saint-Pierre-en-Faucigny
  • 2 bâtiments : le Centre de loisirs de Montisel et le Centre technique Intercommunal
  • 59 point lumineux : 24 lampadaires remplacés par des LED basse consommation sur le PAE du Pays Rochois et 35 lampadaires autour de la gare de La Roche-sur-Foron

 

Le montant estimatif de l’ensemble des travaux est de 2 millions d’euros dans lesquels on retrouve 1,3 million d’euros éligibles aux CEE pour environ 700 000 € de travaux « induits ». La Région Auvergne-Rhône-Alpes a attribué à la CCPR une subvention de 237 000 € (dans le cadre du Contrat Ambition Région).