Le territoire de demain

Le territoire de demain > Mobilité > Pôle Gare de La Roche-sur-Foron

Pôle Gare de La Roche-sur-Foron

Notre territoire bénéficie d'un dynamisme économique et d'une attractivité naturelle évidente.

Ce contexte, conjugué à une spécificité locale (1 actif sur 5 travaille en Suisse) engendre des problèmes de déplacements pendulaires importants. Des solutions concrètes, aujourd'hui en cours de construction à l'échelle du genevois français (mise en place de la ligne "Léman Express", liaison ferroviaire Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse, à échéance 2020), permettront d'améliorer les déplacements en direction d'Annemasse/Genève. Ce nouvel équipement entrainera cependant un accroissement important du nombre de voyageurs en gare de La Roche-sur-Foron.

À l'échelle du Pays Rochois, les élus ont souhaité entamer une réflexion de fond sur les besoins de ces nouveaux voyageurs ainsi que sur le fonctionnement général du secteur de la gare de La Roche-sur-Foron. La politique mobilité du Pays Rochois se décline ainsi en 2 grands axes :

  • proposer des solutions de mobilité durable : création de ProximiTi (en 2012) pour apporter une solution au problème des déplacements locaux,
  • améliorer les transports existants : participation au financement du CEVA (500 K € sur 216 M €).

Le secteur de la gare de La Roche : vers un pôle d’échanges multimodaux

Les élus de la collectivité se sont saisis de cette question en inscrivant l'aménagement du futur quartier de la gare de La Roche-sur-Foron comme une priorité dans le Projet de Territoire du Pays Rochois, validé à l'unanimité le 03 novembre 2015. Les gares sont en effet des lieux stratégiques pour les transports dans lesquels doivent être conciliées :

  • l’activité ferroviaire (passagers et marchandises),
  • l’arrivée d’autres modes de transport (voitures, bus),
  • l’utilisation d’autres modes de déplacement (piétons, vélos) qui doit être encouragée.

 

Dans le même temps, le confort des passagers est une réelle préoccupation pour les élus qui souhaitent voir se développer des activités complémentaires (commerces, services…). La réflexion autour de l’aménagement de la gare doit donc permettre de trouver un équilibre entre les acteurs concernés, exercice d’autant plus complexe lorsqu’il s’agit d’un espace très urbanisé comme c’est le cas à La Roche-sur-Foron.

Le rôle de la CCPR dans le projet

Depuis 2012, la CCPR coordonne la réflexion entre les multiples acteurs concernées, sur l’évolution nécessaire de ce quartier :

  • Lancement de l’étude de définition du programme d’aménagement du pôle d’échanges multimodal et de l’évolution du quartier de la gare de La Roche-sur-Foron grâce entre autres au soutien financier de la Région Rhône-Alpes (délibération du conseil communautaire le 15/05/2012) ;
  • Lancement des discussions entre les partenaires : cette étude a permis de mettre autour de la table l’ensemble des partenaires ferroviaires (SNCF, RFF), les autorités organisatrices de transports (Région, département, Proxim’iTi) ainsi que les collectivités locales (CCPR, communes de La Roche-sur-Foron et d’Éteaux) ;

 

L'objectif de la démarche est de choisir un scénario d’aménagement partagé par l’ensemble des partenaires pour construire un véritable pôle d’échanges multimodaux et pour imaginer l’évolution urbaine du quartier.